Comment faire sa bière avec un kit à bière d’extrait de malt ?

De nos jours, il est tendance de brasser soi-même sa bière. Pour ce faire, vous avez probablement acheté un kit à bière extrait de malt comme on en trouve de plus en plus en boutique.

Mais vous ne savez pas comment l’utiliser exactement, il y a bien un manuel mais vous recherchez la confirmation d’un habitué.

Vous êtes au bon endroit car nous allons vous présenter la méthode pour brasser avec kit extrait de malt vous-même ce précieux breuvage et ainsi devenir un brasseur chevronné.

La phase de désinfection du matériel

Avant tout brassage il vous faut obligatoirement désinfecter le matériel de brassage que vous allez utiliser ! Certes, ce n’est pas l’étape la plus intéressante lors de la création d’une bière, mais elle est pourtant indispensable. Vous devez ainsi nettoyer scrupuleusement chaque équipement (cuves, couvercles, barboteurs, spatules…) avec un produit nettoyant et désinfectant.

Une contamination bactériologique du brassin est possible avec un matériel non désinfecté. Et cela même avec un kit à bière. Ne négligez donc pas cette étape car c’est la survie de votre future production qui est en jeu !

Le brassage de l’extrait de malt

La première étape à effectuer avec votre kit est la préparation de l’extrait de malt. Pour ce faire il va vous falloir dissoudre dans de l’eau votre kit à bière et le portée à forte ébullition, ce qui aura pour effet de transformer votre mixture en ce que l’on appelle le moût. Pour la quantité d’eau, lisez attentivement les instructions de brassage sur votre kit, mais sachez que le houblon se distillera mieux dans un volume élevé.

Vous devrez ajouter le houblon (ainsi que les éventuelles épices) dans le moût bouillant en remuant régulièrement afin de l’infuser efficacement. Le temps de cuisson peut varier en fonction des ingrédients du kit que vous avez choisi, mais l’opération ne devrait logiquement pas dépasser la dizaine de minute. Laissez le moût refroidir et passez à l’étape suivante.

Levure et fermentation de la bière obtenue

Pour préparer le levain utile à la fermentation, il vous faudra verser la levure dans un verre d’eau à température ambiante, idéalement entre 20 et 25°C (elle ne doit absolument pas dépasser les 30°C). Elle devrait se réactiver au bout de quelques minutes quand vous verrez l’apparition d’une mousse qui se forme en surface. Si vous n’avez pas le résultat escompté, l’eau était probablement trop chaude !

Place alors à l’étape de la fermentation. Transvaser votre moût dans la cuve à fermentation prévue à cette effet, ainsi que votre levure, le sucre (si votre recette l’exige) et un petit volume d’eau supplémentaire précédemment stérilisé. Il vous faudra aérer la mixture en mélangeant efficacement le tout avec une grande spatule pour créer de l’oxygène dont a besoin la levure pour se développer. Vous pourrez par la suite refermer le couvercle de la cuve et remplir légèrement le barboteur avec de l’eau.

Il ne reste plus qu’à laisser fermenter votre bière dans un endroit propre, sec et à l’abri de la chaleur. En fonction de la recette, la température devra être entre 18 et 22°C pour une fermentation haute ou 10 à 15°C pour une fermentation basse. Ne pas respecter les températures c’est prendre le risque que le fermentation soit interrompue.

Un dernier effort : L’embouteillage

La dernière étape sera le conditionnement. Que ce soit en bouteille ou en fût, cette dernière vous demandera de refermenter la bière encore quelque temps dans ce nouveau contenant… mais un peu de patience, d’ici quelques semaines, vous pourrez enfin boire le fruit de votre travail acharné !

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire